Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Articles avec #agenda tag

"L'Art érotique antique" de Cyril Dumas

11 Avril 2017 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

 

L'art érotique antique
Fantasmes et idées reçues sur la morale romaine

Cyril DUMAS
Musée Yves Brayer

Les Romains ont laissé un grand nombre d’œuvres dont la qualité d’exécution révèle sans fard l’intimité du couple et l’omniprésence des emblèmes ithyphalliques. Des fresques aux mosaïques, de Pompéi à Timgad, les spintriennes, Priape et les images coquines illustrent une société qui semble exhorter les plaisirs de la chair et concourent ainsi à dresser le portrait d’une société se répandant dans la débauche. En conséquence, la censure a souvent détruit ces vestiges ou les a condamnés à l’enfermement dans les "enfers" des musées et la recherche elle-même a été victime de préjugés...
Pourtant l’analyse des mœurs, au-delà des clichés qui occultent en fait la réalité du corps social romain, révèle une autre image : celle d’une société qui repose sur des valeurs morales très prudes. Pour comprendre de quoi il retourne, l'auteur brosse le tableau de la réalité du comportement de l’homme et de la morale qui ne peut se soustraire aux obligations juridiques et aux courroux des censeurs. Après avoir mené une étude scientifique sur l’ensemble des collections archéologiques du monde méditerranéen, Cyril Dumas a ainsi pu mettre en évidence que cette approche particulière autorise une analyse de l'art aboutissant à une nouvelle interprétation des images.
Images dans lesquelles, à l’instar d’une photographie, la richesse des détails et l’agencement général célèbrent un réalisme ambigu empreint de mythologie, de sensualité et de grivoiserie qui suggèrent l’humour et l’autodérision des Romains.

https://www.book-e-book.com/livres/134-l-art-erotique-antique-9782372460125.html

Lire la suite

Portrait d'Hippolyte in Phèdre de Sénèque.

5 Février 2016 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

Portrait d'Hippolyte in Phèdre de Sénèque.

Le personnage d’Hippolyte à travers les textes : deuxième texte du groupement.

Réf. : Acte II, vers 483-525 : Hippolyte par lui-même, la vie dans la nature à l'image des hommes des premiers âges, âge d'or.

Voici donc, comme promis, et en face dans les Pages, ( Rubriques : "Au programme : Phèdre"...)un travail sur le portrait d'Hippolyte, sur la base de traductions en juxtalinéaires de 4 textes et d'un bilan commenté.

Le deuxième texte du groupement en juxtalinéaires.

Troisième texte à venir !

Lire la suite

"Winnie ille Pu", ou Winnie l'ourson traduit en latin....

29 Décembre 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

"Winnie ille Pu", ou Winnie l'ourson traduit en latin....

WINNIE ILLE PU !

Alexander Lenard, voyant que ses élèves rechignaient un peu à étudier le latin, entreprit pour eux de traduire Winnie-the-Pooh d'Alan Alexander Milne. Publié de manière confidentielle en 1958, Winnie ille Pu connut pourtant un succès phénoménal au point qu'il reste le seul ouvrage en latin à être entré dans la liste des best-sellers du New-York Times !
Loin des clichés des dessins animés, on découvre dans ces pages la fantaisie et la poésie d’un trésor de la littérature pour enfants et dont on propose ici la première édition française intégrale.

Christopher Robin et son fameux ourson Winnie, Ticochon, Hibou, Lapin, Hi-Han, Kangou et Rou, et tous les autres animaux vivent des aventures incroyables et s’expriment dans un latin drôlement impeccable que les débutants ou les savants, les petits ou les grands ne manqueront pas de savourer.

 

 

 

Chapître premier" Quo in capite nobis ostentantur Winnie ille Pu atque apes nonnullae et incipiunt fabulae"...

"Où l'on nous présente Winnie le Pfou et des abeilles, et où les histoires commencent"...

 

Texte latin :

Ecce Eduardus ursus scalis nunc tump-tump-tump occipite gradus pulsante post  Christophorum Robinum descendens. Est quod sciat unus et solus modus gradibus descenderidi, nonnumquam autem sentit, etiam alterum modum exstare, dummodo pulsationibus desinere et de eo modo meditari possit .

Deinde censet alios modos non esse; En, nunc ipse in imo est, vobis ostentari paratus, Winnie ille Pu.

Texte français :

Voici Edouard Ourson qui descend en ce moment même les marches- boum, boum, boum - sur l'arrière de sa tête, juste derrière Christopher Robin. A sa connaissance, c'est la seule façon de descendre les escaliers, même si de temps en temps il a le sentiment qu'il en existe certainement une autre, s'il pouvait seulement s'arrêter un instant de cogner et y penser.

Et puis de temps en temps, il a le sentiment qu'il n'y a probablement aucune autre façon de descendre. Cela dit, le voici arrivé en bas, et fin prêt à vous être présenté, Winnie le pfou.

Et sur le lien ci-dessus ( Belles Lettres), lisez le chapitre III dans son intégralité en bilingue latin-français...

 

 

Lire la suite

Lysistrata, sur le festival MImésis à La Rochelle

14 Février 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

Les 25,26 et 27 mars 2014, sur le festival des Rencontres du jeune théâtre des lycées et de l'Université de La Rochelle, l'association "Les Chantiers du jeune théâtre" ( présidente Geneviève Moreau-Bucherie" proposera parmi les 9 représentations programmées pendant 3 jours,"Autour de Lysistrata et autres textes", par les étudiants de l'Atelier de Françoise Guillaumond ( Balein Cargo) " Arts de la rue".

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lysistrata

 

 

Qu'adviendrait-il des hommes si, un jour, les femmes s'emparaient du pouvoir ? Les Athéniens du Ve siècle n'hésitaient pas à répondre : la mort. C'est ce fantasme, ce cauchemar qu'Aristophane met en scène dans Lysistrata.

 

 Sur ce lien : lecture de la pièce publée aux Belles Lettres.

http://www.amazon.fr/Lysistrata-Aristophane/dp/286959769X

 

DSCN6382-001.JPG La "table" des pièces jouées sur cette troisième édition de MImésis.

41gSbk4cGXL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow--copie-1.jpg

 

 

25 mars 2014

REPRESENTATIONS Ouverture des portes 19h45

 

20h - 20h30

R1 – Valin 1 : « Cancrelat »

(20h30 – 20h45 Débat 

20h45 - 21h15

R 2 – Vieljeux:  « L'homme à la tête de chou »

(21h15 – 21h30 Débat 

21h30 – 22h00

R 3 - Université 1 : «  Mirage »

 

 

 

26 mars 2014

 

 

 

 

20h - 20h30

R 4 – Valin 2 : «  Lys Martagon »

(20h30 – 20h45 

20h45 - 21h15

R 5 – Dautet «  Pinocchio »

(21h15 – 21h30 

21h30 – 22h00

R 6 – Saint-Exupéry : « L'étrange voyage de Mr Jack: de Musset à Eluard »

 

 

 

27 mars 2014

 

 

 

 

20h15-20h45

R8- Valin 3: «  Cendrillon »

(20h45 – 21h Débat 

21h – 21h30

R7- Fénelon «  Jeu de planches »

(21h30 – 21h45 Débat 

21h45 – 22h15

R9– Université 2 « Autour de Lysistrata et autres textes »

(22h15 – 22h30 Débat 

 

Lire la suite

la concubine de Saint-Augustin, dans l'ombre de la lumière...

29 Avril 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

dans-l-ombre-de-la-lumiere-M102590.jpg Ou Confessions en creux de Saint-Augustin par Elyssa, sa compagne recréée par Claude Pujade-Renaud, comme un écho de la belle Didon de Carthage .

 

Elle a réellement existé. A réellement vécu quinze ans avec l'Augustin desConfessions (354-430), avant qu'il ne soit évêque d'Hippone et Père de l'Eglise ; du temps où il était beau, jeune et sexuellement ardent ; et manichéen encore, cette hérésie qui prône le Bien et le Mal comme principes fondateurs du monde... Elle lui a même fait un enfant, la concubine de Cartha­ge dont l'Histoire n'a pas retenu le nom ; un enfant qui mourra loin d'elle auprès de son père, à 17 ans. Il s'appelait Adeodatus. Elle, la maîtresse répudiée — Augustinus fut aussi un carriériste qui rêvait d'un opportun mariage —, se prénomme désormais Elissa sous la plume de Claude Pujade-Renaud.

Douée pour décrire et raconter les femmes, leur présence singulière au monde, leur rapport au temps, au corps, à la sensualité des choses, la romancière tisse aussi, via son héroïne, le tableau chahuté d'une époque de métamorphoses. Les dieux païens y disparaissent au profit du Dieu chrétien, les Barbares menacent l'hégémonie de Rome, les empires tombent et les certitudes volent ; Augustinus est hanté par l'inaccessible grâce. Et les hémorroïdes. Et la mère vampire : Monnica, l'horrible belle-doche. A vouloir témoigner au plus concret de l'existence d'Elissa, de sa douleur comme de sa renaissance, Claude Pujade-Renaud sombre parfois dans un prosaïsme laborieux par excès de bonnes intentions littéraires. Reste que cette plongée au cœur du Ve siècle romain, africain est passionnante et spirituelle odyssée.

 

Le 26/01/2013 - Mise à jour le 22/01/2013 à 15h56
Fabienne Pascaud - Telerama n° 3289

 

515Q7DR3RYL._SL500_AA300_-copie-1.jpg

Lire la suite

Le latin dans les littératures européennes

10 Mars 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

 

Le LATIN sur France-Inter !

Cécilia Suzzoni, présidente de l'ALLE ( Association le Latin dans les Littératures Européennes), membre du CA de "Reconstruire l'Ecole" parlera du LATIN sur FRANCE-INTER le 18 Mars dans l'émission de Jean Lebrun 

http://www.franceinter.fr/ personne-jean-lebrun

 

 

 

Lire la suite

L'Utilité de l'Inutile, Nuccio Ordine

23 Février 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

22510100438150M.gif

"Il n'est pas vrai_pas même en temps de crise_ que seul ce qui est source de profit soit utile; il existe dans les démocraties marchandes des savoirs réputés "inutiles" qui se révèlenet en réalité d'une extraordinaire utilité..."

 

Avec ce titre qui résonne ( et raisonne) comme un traité , un manifeste situationniste, un pamphlet aussi, Nuccio Ordine travaille en humaniste et croise sans cesse les réflexions de grands philosophes, d' écrivains consacrés,

antiques,anciens ,modernes , contemporains, pour nous livrer ce passionnant  petit livre rouge, que l'on a envie de toucher, d'ouvrir de garder "par devers soi" dirait Montaigne , de lire avec intérêt ! GMB

 

En ouvrant le petit livre rouge ... des chapitres numérotés comme des adages ou titrés comme des fables : 

1-Celui qui n'a pas n'est pas-4- Les petits poissons d'or du colonnel Buendia-9- Ovide: Rien de plus utile que les arts inutiles- 5- Dante et Pétrarque: la littérature ne doit pas être soumise au principe de rentabilité                -6- Aristote: le savoir n'a pas d'utilité pratique- 7- Pur théoricien ou  philosophe-roi ? les contradictions de Platon -9- Ovide : rien de plus utile que les Arts inutiles -11- Léopardi flâneur : le choix de l'inutile contre l'utilitarisme d'un siècle "orgueilleux, idiot"- 14-Garcia Lorca: il est imprudent de vivre sans la folie de la poésie-18-Eugène Ionesco: l'utile est un poids inutile- 19- Italo Calvino : ce qui est gratuit se révèle essentiel....

 

En fauilletant les pages, la toute première : incipit : "Dans un récit autobiographique, Vincenzo Padula_ un prêtre révolutionnaire qui a vécu dans un village de Calabre entre 1819 et 1893_ évoque la première leçon de vie qu'il ait reçue de sa famille, alors qu'il était encore jeune étudiant.

N'ayant pas donné de réponse satisfaisante à une question insidieuse de son père ( " comment se fait-il que, dans tous les alphabets, le A vienne en premier et le E en second ?"), le séminariste écoute avec une vive curiosité l'explication que lui propose alors son interlocuteur: " Dans notre malheureux monde, celui qui A EST, et celui qui n'A pas n'EST pas", ce pour quoi la lettre A précède toujours la lettre E. En outre, "dans la société civile",  ceux qui n'ont pas constituent la masse des consonnes, "parce qu'ils sont en consonance  avec la voix du riche et se conforment à ses actes, et qu'il est, lui, la voyelle, sans laquelle je doute pouvoir produire un son à partir d'une consonne".

 

      J'ai lu aussi de Nuccio Ordine :9782251444505_0.jpg " Les portraits de garcia Màrquez", La répétition et la différence.


Livre qui m'a inspiré ces notes de lectures: 

 

 

Ce petit livre édité pas les Belles Lettres, tient à la fois de la littérature et de l’art, et sa construction est riche de mises en abîmes du portait : portraits de Garcia Marquez en tant que modèle du peintre Franco Azzinari, portrait de Garcia Marquez le romancier par l’écrivain Nuccio Ordine, et l’écho saisissant entre le romancier et ses personnages compagnons de « soledad », ceux de Cent ans de Solitude .

C’est ainsi que nous lecteurs, nous laissons guider dans cette « galerie », par un exposé d’une grande clarté, au fil des 20 tableaux et leur correspondance symbolique avec les 20 sections du roman.

La magie tient au pouvoir de révélation de ces portraits, et l’émotion naît de l’enchaînement des tableaux et  plus intensément des  deux derniers, avec ce roman que Marquez lit et qui  va se refermer et, à la fin de la série, de l’écrivain adossé au grand fauteuil vert et méditatif, le regard tourné vers le haut après la lecture du dernier mot ?

«  Peut-être est-ce seulement quand ces dernières lignes fatidiques auront été lues que les 20 portraits de Gabriel Garcia Márquez pourront «  capturer » son image pour la confier définitivement à la mémoire ».

 

Geneviève Moreau-Bucherie


Lire la suite

Nouvelle traduction de l'Enéide par Paul Veyne

17 Novembre 2012 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

 

Un événement et une rencontre avec PAUL VEYNE Jeudi 22 Novembre 2012 à la LIbrairie Guillaume Budé : reçu par Hélène Monsacré

374110_449905321744086_611926941_n-copie-1.jpg

pour la parution en coédition Les Belles Lettres-Albin Michel, de sa traduction de l'Enéide de VIRGILE.

         " Aux antipodes de nos romans réalistes en six cents longues pages, l'antique narration épique est rapide jusqu'à être elliptique; tout en restant claire, elle abrège, elle stylise l'événement, que celyui-ci soit un duel ou un naufrage; deux beaux vers suscitent tout un paysage." Paul Veyne. 

"Alors, hâtons-nous de rassurer le lecteur de bonne volonté. En ouvrant l'Enéide, on ne s'attèle pas à la lecture d'une de ces créations souveraines et écrasantes qui dominent les siècles et les continents: L'Enéide est une oeuvre belle, non grande, Virgile n'est pas Dante ou Shakespeare, et l'Enéide n'est pas l'Iliade. En revanche, Virgile est le plus mozartien des poètes antiques et l'Enéide n'a rien d'académique: à la lire, on ne s'ennuie pas." Paul Veyne, préface à la présente édition, page 12.


263579_10151233808244523_1365358831_n.jpg En librairie depuis le 14 Novembre 2012.

 

      Archéologue et historien, spécialiste de la Rome Antique. Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, membre de l'Ecole française de Rome ( 1955-1957), il est professeur honoraire au Collège de France.

 

"Entretien radiophonique avec paul Veyne : france Culture  http://www.franceculture.fr/personne-paul-veyne.html

 

 

Lire la suite
Lire la suite

Les Adages d'Erasme fêtés aux DIONYSIES...

20 Mars 2012 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

LES ADAGES D'ERASME

896-1-49 portrait erasme Cliquez sur cette image pour plus d'informations sur la célébration de l'événement .

 

 

 

Faire le poulpe // Connais‐toi toi‐même // Rien de trop // Lʹombre de lʹâne // Plus changeant que lʹhydre // Lʹanneau de Gygès // La baguette divine // Qui a nui nuira etc.

Les Dionysies célèbrent la sortie aux Belles-Lettres, dans la collection le Miroir des Humanistes, des Adages d’Érasme par une lecture publique avec les traducteurs des Adages et les comédiens de Démodocos. Pour la première fois, l’édition intégrale du chef d’oeuvre d’Érasme : les 4151 Adages, accompagnés de leur traduction française. Ce best seller de l’humanisme (30 éditions du vivant de son auteur) avait disparu d’Occident depuis sa mise à l’Index des livres interdits par le concile de Trente en 1559…

Lire la suite
1 2 > >>