Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Au programme : Phèdre de Sénèque, étude : DOLOR - FUROR - SCELUS NEFAS

Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #latin au programme

 Au programme : Phèdre de Sénèque, étude :  DOLOR - FUROR - SCELUS NEFAS

DOLOR-FUROR- SCELUS NEFAS

1- « Phèdre », Schéma d’une tragédie complexe :

******************************************************************************************************************

RECIT : Evénement initial : Phèdre, héroïne humaine, amoureuse d’Hippolyte ; amour impossible ( inceste)

ACTION : DOLOR ( héroïne humaine )

******************************************************************************************************************

RECIT : Déchaînement de la passion destructrice

ACTION : FUROR ( sortie de l’humanité)

*****************************************************************************************************************

RECIT :

Mensonge de Phèdre à Thésée : Viol d’Hippolyte

C’est Thésée qui se charge d’accomplir le Scelus Nefas : mort d’Hippolyte

Résolution : suicide de Phèdre.

ACTION : SCELUS NEFAS ( Héroïne mythologique)

******************************************************************************************************************

Phèdre est une tragédie complexe, à la différence de Médée, car nous avons affaire ici à deux furieux criminels ou FURIOSI, atteints de Dolor et de Furor : Phèdre d’abord, puis en relais, Thésée abusé.

C’est Thésée qui accomplira le Scelus Nefas, ou crime tragique, en Furieux accompli, ( Furieux bourreau actif) tandis que Phèdre provoquera ce crime en inventant le viol commis par Hippolyte sur sa personne . Elle en est donc indirectement associée au crime tragique.

Le Scelus Nefas en ce qui la concerne serait le suicide en se retournant contre elle .

2- FUROR, SCELUS NEFAS :

Les héros tragiques sont en proie au Furor.

Dans le théâtre grec, les héros sont monstrueux : l’inhumanité est enfouie au cœur de chaque homme, toujours prêt à s’éveiller.

Dans le théâtre romain, la réponse à l’inhumanité est donnée par le genre lui-même : tous les héros criminels ne sont plus des hommes, mais en proie au FUROR, ce sont des FURIOSI, des Furieux, dont la tragédie explique leur saut hors de l’humanité.

3- Types de personnages de la tragédie romaine :

Deux catégories principales distinguent les personnages en jeu selon qu’ils restent ou non dans l’humanité :

1- Ceux qui sont atteints par le FUROR, s’excluant de l’humanité ( EX : Phèdre, Thésée)

2- Ceux qui ne sont jamais atteints par le FUROR, ou « simples mortels », qui appartiennent tout au long de la pièce à l’Humanité. ( La Nourrice )

Selon leur position par rapport au crime tragique ( Scelus Nefas), les FURIOSI se classent eux-mêmes en deux catégories :

Les Furiosi sont tous issus de la mythologie et portent au théâtre les noms des héros mythologiques.

1- Les Furieux boureaux qui agissent

2- Les Furieux victimes qui subissent

Le Furieux –bourreau n’est pas un caractère mais un trajet théâtral menant le personnage d’un état initial à un état final :

L’état initial est marqué par un malheur terrible qui frappe le personnage : Ici, Phèdre éperdument amoureuse du fils de son époux Thésée et éconduite par la détestation horrifiée d'Hippolyte.

L’invention du crime et son exécution une fois que le personnage s’est rendu Furieux, constituent les étapes de l’action théâtrale. : Action complexe ici car Phèdre signe l’arrêt de mort d’Hippolyte par la réaction « furieuse » à son tour de Thésée qui préparera le crime tragique avec l’aide de Poséidon.

L’état final peut être une résolution : dans le cas de Phèdre, recours au suicide envisagé à l’Acte 1 ( texte 4) exécuté comme réparation dans la seule issue possible, face à l’horreur du crime précédent.

Pas de réparation pour le héros furieux Thésée qui ne peut que récolter les morceaux du corps de son fils et les reconstituer sur le bûcher.

Le Furieux – victime :

Noter dans cette pièce le trajet complexe du Furieux/ bourreau au Furieux /victime : c’est le cas de Thésée qui a commis un Scelus Nefas en déchaînant contre son fils la violence de Poséidon. Mais il comprend ensuite qu’Hippolyte qu’il croyait coupable, est innocent, et il s’effondre en proie au DOLOR.

Phèdre Furieuse est - elle seulement une victime car elle n’achève pas elle-même le trajet qui la mènerait du FUROR au SCELUS NEFAS , ou « bourreau » quand elle incrimine Hyppolyte d'un acte qu’il n’a pas commis et cause ainsi sa mort ?

Les simples mortels ne sont désignés que par leurs fonctions : la nourrice, le messager, les serviteurs, esclaves et chasseurs, car ils n’appartiennent pas à la mythologie.

Il existe aussi dans d’autres pièces, de simples mortels possédant un nom ( Ex : Jason dans Médée), mais ils restes cantonnés à ce statut.

Hippolyte n'est certes pas un humain banal et il appartient à la mythologie : sans être Furieux, son choix de vie est contre-nature en tant que fils d'Amazone, mais il est victime innocente et pure.

La Nourrice dans Phèdre, demeure une simple mortelle aux affects humains, même si elle intrigue contre Hippolyte : elle veut sauver sa maîtresse de la mort annoncée à l’acte 1.

Travail inspiré de l’ Etude de Forence Dupont sur "Médée" in « Le théâtre latin », Cursus, Armand Colin.

Partager cette page

Repost 0