Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

PETRONE, Satiricon, séquence seconde.

 

Juxtalinéaires et évaluation de textes latins de la Cena Trimalchionis, du SATIRICON de PETRONE. Ed. Guillaume Budé.

 

  Texte 1 : CAVE CANEM ! ( 29)

  602px-Cave canem

 

Traduisez le texte latin en caractères gras dans les juxtalinéaires suivantes :

 

Encolpe et Ascylte arrivent devant la maison de leur hôte Trimalcion .Nous sommes au début de la cena.

Remarquez qu’il est beaucoup question de couleurs ! Or les rouges " russea" ou ici " cerasino" et les verts"prasina" ou ici "prasinato" sont les couleurs du cirque.

 

Ad januam pervenimus,

  ...

in cujus poste,

sur le montant de laquelle,

 libellus erat

  ...

cum hac inscriptione fixus :

  ...

QUISQUIS SERVUS

  ...

 SINE DOMINICO JUSSU,

  ...

 FORAS EXIERIT,

  ...

ACCIPIET PLAGAS CENTUM.

 ...

In aditu autem ipso stabat ostiarius prasinatus,

 ...

cerasino succintus cingulo,

  ...

atque in lance argentea

 ...

pisum purgabat.

il triait des pois.

 

Super limen autem cavea pendebat aurea in qua pica varia intrantes salutabat.

Une pie mouchetée , enfermée dans une cage d’or, au-dessus du seuil, saluait les invités.

 

Ceterum ego dum omnia stupeo,

 

paene resupinatus crura mea fregi.

je manquai tomber à la renverse et me briser les jambes.

Ad sinistram enim intrantibus

A gauche, en effet en entrant,

non longe ab ostiarii cella,

  ...

canis ingens,

  ...

catena vinctus,

  ...

in pariete erat pictus

  ...

superque quadrata littera scriptum :

et au-dessus, en lettres capitales:

CAVE CANEM.

  ...

Et collegae quidem mei riserunt.

  ...

 

Vocabulaire:

Sine jussu: sans l’ordre de…

Exierit : du verbe exeo, composé de eo.

Plaga, ae,f : coup.

Aditus, us m : entrée.(d’une maison)

Ostiarius, ii,m : portier.

Prasinatus, a, um : vert poireau.

Cingulum,i,n : ceinture. / succintus,a,um : entouré, ceint.

Lanx, lancis,f : plat , écuelle.

Cerasinus, a,um : cerise.

Ceterum :adv. du reste, d’ailleurs.

Non longe ab : pas loin de.

CAVE : impératif de CAVEO.

 

Texte 1 :page 166 ( suite)

Notavi etiam in porticu

 

gregem cursorum  se exercentem

 

cum magistro.

 

Praeterea grande armarium in angulo vidi,

 

in cujus aedicula erant Lares argentei positi

 

Venerisque signum marmoreum

 

et pyxis aurea non pusilla,

 

in  qua barbam ipsius conditam esse dicebant.

 

Interrogare ergo atriensem coepi,

 

quas  in medio picturas haberent.

 

“Iliada et Odyssian, inquit,

 

ac Laenatis gladiatorium munus.”

 

Texte 2 : Eramus in his lautitiis. (32)

Lecture cursive «  in his eramus lautitiis »…

Rétablissez le texte latin sous le texte français :

 

Nous savourions toutes ces bonnes choses,

 In his eramus lautitiis, 

lorsque, aux accents d’un orchestre,

  ...

Trimalchion fut apporté

 

et déposé sur une pile de tout petits coussins,

 

il déclancha le rire

 

des  invités qui ne s’y attendaient pas.

 

Sa tête complètement tondue en effet,

 

émergeait d’un manteau écarlate,

 

et autour de son cou tout emmailloté,

 

il avait jeté une serviette à large bordure pourpre,

 

avec des franges qui pendaient de-ci de-là.

 

Il portait au petit doigt de la main gauche,

 

un grand anneau légèrement doré,

 

et à la dernière phalange du doigt suivant,

 

un anneau plus petit,

 

en or massif,

 

à ce qu’il me semblait,

 

mais tout décoré d’espèces d’étoiles de fer,

 

qu’on y avait soudées.

 

Non content d’exhiber de si grandes richesses,

 

il découvrit son bras droit

 

orné d’un bracelet d’or,

 

et d’un cercle d’ivoire attaché par un fermoir d’argent.

 

Evaluation :

1- Traduisez pour commencer les expressions  en caractères italiques dans les quatre phrases ci-dessous :( 12 points)

 

- « Cum has ergo miraremur lautitias, accurrit Menelaus… »

- « Ceterum ego dum omnia stupeo, paene crura mea fregi… »

- « In his eramus lautitiis, cum ipse Trimalchio… allatus est ».

- «  accuratissime nobis lautitias mirantibus »…

 

Puis, relevez le lexique commun à ces  phrases issues de quatre textes différents de Pétrone, et observez l’énonciation.

Quelles remarques vous suggèrent  ces relevés ? organisez une réponse d’une vingtaine de lignes. ( relevés inclus)

 

2-    Thème d’imitation :  ( 8 points)

Traduisez en latin la phrase encadrée,  en vous référant aux textes traduits de votre manuel, pour le vocabulaire ( notes) , et à la BD.*

 

«  quand Trimalcion fut apporté dans le triclinium, de petits esclaves aux cheveux crêpus, posèrent sur la table un ânon de Corinthe tout en or, deux plats en argent et  des amphores en verre. »

 

Aide : traduisez la proposition temporelle par un ablatif absolu ( = Trimalcion ayant été apporté… )

* BD J. martin, Spartaci filius, première page ( série Alix) 

 

  Texte 3 : Un oeuf à surprises (33) icon : 32.

 

Gustantibus adhuc nobis /

 

allatum est repositorium cum corbe /

 

in quo gallinea erat lignea /

 

patentibus in orbe alis, /

 

quales solent esse /

 

quae incubant ova. //

 

Accessere continuo duo servi /

 

et ,

 

symphonia strepente, /

 

scrutari paleam coeperunt, /

 

erutaque subinde pavonina ova  divisere convivis.//

 

Convertit ad hanc scenam Trimalcio et :

 

«  Amici, ait,

 

pavonis ova jussi

 

gallinae supponi. //

 

Et mehercules,

 

timeo ne jam concepta sint. //

 

Temptemus tamen

 

si adhuc sorbilia sunt ! »//

 

On nous donna alors des cuillers qui ne pesaient pas mopins d’une demi-livre et nous cassâmes la coquille faite d’une pâte épaisse. Je faillis rejeter ma part : il me semblait que le poussin était déjà formé. Mais lorsque j’e,tendis un vieil habitué dire : 

« Hic nescio quid boni esse debet ! »,

 

 persecutus putamen manu,

 

 pinguissimam ficedulam inveni,

 

piperato vitello circumdatam.

 

 Texte 4 : Vita vinum est !

Exercice de traduction / Texte à trous:

 

Traduisez en français les séquences en latin, dans le texte à trous suivant, en veillant à la cohérence de l’ensemble ( entre votre texte et le mien !)

NB : aide : texte latin intégral  figurant dans votre manuel. «  Trimalcion a le vin triste ».

 

 On apporta aussitôt des amphores de verre délicatement cachetées, quarum in cervicibus

 

 

pittacia erant affixa cum hoc titulo : «  vin de Falerne Opimien, cent ans d’âge ».

 

 

Tandis que nous lisions les inscriptions, complosit Trimalchio manus et : « Eheu », inquit,

 

 

«  ergo diutius vivit vinum quam homuncio ! C’est pourquoi, rinçons-nous la dalle ! Vita

 

 

vinum est. C’est du vrai Opimien que je vous sers. Heri non tam bonum  ( vinum) posui, et

 

 

multo honestiores cenabant. » Donc,tandis que nous buvions et admirions  avec le plus

 

 

grand soin ces magnificences,  larvam argenteam attulit servus sic aptatam ut articuli ejus

 

 

vertebraeque laxatae in omnem partem flecterentur.

 

 

Quand il l’eut jeté ( le squelette) sur la table une fois ou deux, et que l’assemblage mobile eut exprimé de nombreuses figures, Trimalcion ajouta :

   « Eheu nos miseros, quam totus homuncio nil ( = nihil) est ! 

 

 

       Sic erimus cuncti, postquam nos auferet Orcus.

 

      Vivons donc, tant qu’il est permis d’être bien ! »

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0