Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Articles récents

Carnet de voyage sur les Sites archéologiques de Crète orientale :Knossos, Phaistos, Itànos, Gournia, Gortyna, et tant d'autres !

19 Juillet 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #Carnets de voyage

Site de KNOSSOS

 

Voyage en Crète avril-mai 2014, la culture méditerranéenne la plus ancienne, puisque certains sites minoéns remontent à 1900 avant JC !

1- Knossos, trop "reconstitué" à mon goût...mais le musée archéologique d'Héraklion est une merveille ! Visite à l'envers du site pour conjurer l'abondance de touristes ....

DSCN7076.JPGDSCN7077.JPG

 

DSCN7092.JPGDSCN7093.JPG

 

DSCN7095.JPGDSCN7100.JPG

 

DSCN7102.JPGDSCN7105.JPG

 

DSCN7106.JPGDSCN7116.JPG

 

DSCN7084.JPGDSCN7117.JPG

 

                        ***

 

DSCN6990.JPGDSCN6992.JPGDSCN6995.JPGDSCN6996.JPGDSCN6997.JPGDSCN6998.JPGDSCN6994.JPGDSCN6999.JPG

DSCN7000.JPGDSCN7001.JPGDSCN7017.JPGDSCN7018.JPGDSCN7019.JPG

 

DSCN6995 La parisienne !

 

2- Site improbable : dans un potager de la grande île de Spinalonga : une mosaîque romaine  de dauphins au milieu des poules et des chèvres...

 

DSCN7287.JPGDSCN7288.JPG

 

3- Site héllenistique de Lito en haut d'une colline, accès par une route pavée antique : mais le musée est fermé à 15h lorsque nous y arrivons après une heure de marche ....

 

DSCN7279.JPG

 

4- Site dorien d'Itànos, près de la palmeraie de Vaï. Belle basilique romaine, colonnes au sol....

DSCN7379.JPGDSCN7384.JPG

 

DSCN7386.JPGDSCN7390.JPG

DSCN7396.JPGDSCN7395.JPGDSCN7393.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 - Site  de Gournia : dite " la Pompéi" minoenne.

DSCN7306.JPG  DSCN7307.JPG

DSCN7309.JPG  DSCN7318.JPG

DSCN7320.JPGDSCN7321.JPGDSCN7322.JPGDSCN7313.JPG

DSCN7310.JPGDSCN7317

DSCN7324.JPG

 

6 - Site romain de Gortyna, capitale antique de la Crète romaine.

DSCN7543.JPGDSCN7557.JPGDSCN7544.JPG

DSCN7545.JPGDSCN7546.JPG

DSCN7547.JPGDSCN7548.JPGDSCN7554.JPGDSCN7549.JPG

DSCN7552.JPG Table des Lois.

DSCN7555.JPGDSCN7544-copie-1.JPG

7 - Site minoen de Phaistos: magnifique concurrent de Knossos !

 

DSCN7573.JPGDSCN7576.JPG

DSCN7577.JPGDSCN7580.JPG

DSCN7581.JPGDSCN7582.JPGDSCN7586.JPGDSCN7587.JPG

 

DSCN7593.JPGDSCN7595.JPG

 

DSCN7597.JPGDSCN7603.JPGDSCN7601.JPG

 

DSCN7606.JPGDSCN7599.JPG

Lire la suite

Sur les traces de Carthage...carnet de voyage !

19 Juillet 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #Carnets de voyage

Un nouveau voyage à Carthage en Juin 2014  en solo, après celui de 2009 avec mes élèves latinistes du lycée !

Une nouvelle révélation de mes visites en taxis jaunes, et la rencontre avec une guide professeur d'histoire, passionnante et passionnée .

Une référence pour m'y retrouver : mon guide de voyage des "Belles Lettres": Carthage par Colette Picard, " Kart-Hadash", la ville nouvelle, ainsi nommée par les exilés de Tyr, dont la fameuse Elissa-Didon ...

I- Rencontre avec un site fabuleux :

 Plan archéo du site de  Carthage: telechargement.jpg

DSCN7784.JPG Les ports de Carthage, vus depuis l'ancienne colline de Byrsa : musée archéologique de Carthage.

 

telechargement--1-.jpg

 

DSCN7811.JPGDSCN7787.JPG

 

DSCN7794.JPG La dame de Carthage ! ( musée archéo)

 

DSCN7817.JPG

 

DSCN7798.JPG DSCN7796.JPG DSCN7795.JPG DSCN7799.JPG DSCN7802.JPG DSCN7805.JPG

 

DSCN7788.JPG Carthage détruite et Carthage reconstruite dans une étrange superposition !

 

DSCN7818.JPG

 

DSCN7824.JPG Les thermes d'Antonin Des-profs-heureux-en-Tunisie-Romaine--05570.jpg ruines déjà touchées du doigt  en 2009... je marche dans mes pas....

 

DSCN7822 Imagine...

 

DSCN7825.JPG DSCN7826.JPG..

 

 Les Villas romaines et galeries de pavements en mosaïques !

DSCN7838.JPG DSCN7841.JPG

 

DSCN7834.JPG DSCN7842.JPG

 

DSCN7827.JPG Belles fondations lisibles, jardins reconstitués et pavements , un régal !

 

DSCN7829.JPG Malheureusement, je n'ai pas pensé à vider ma bouteille d'eau sur ces mosaïques avant de les photographier !

 

DSCN7832.JPG DSCN7831.JPG

 

Amphithéâtre romain :

 

DSCN7845.JPG DSCN7846.JPG

 

 

DSCN7847.JPG DSCN7848.JPG

 

      II- Rencontre avec une guide passionnante :

Tous les sites sont en grève mais ouverts gratuitement au public. Une femme se présente et me propose une visite pour moi seule, et nous voilà assises toutes les deux à l'ombre des arbres devant le musée archéologique et face au site de Carthage, en bas de la colline de Byrsa .

Elle est professeure d'histoire à l'université de Tunis, à la retraite.Je l'écoute pendant une heure, tandis qu'elle retrace toute l'histoire de Carthage, depuis sa fondation phénicienne par Didon-Elyssa, et ses liens avec la modernité.

Ma guide m'explique le business des affaires commerciales dans l'antique comptoir de  Carthage, enjeu majeur dans la première guerre punique. 

Carthage comptoir et cité, état de la paix, son rôle pacificateur, celui d'Hannibal, un génie, un symbole.

Encore une histoire de résistance, de foi dans ses convictions !

Encore un état prospère qui a inventé la notion de cité politique et conçu un urbanisme intelligent, et sa décadence mortifère  dans les guerres successives et ses envahisseurs destructeurs.

J'apprends de ma guide que l'antique Carthage fut édifiée en marbre de Carrare déjà naturellement colorés et que les colonnes étaient peintes en bleu turquoise, bleu-vert couleur emblématique de Carthage d'abord, celle d'un miroir avec réfraction de la lumière du ciel et de la mer. Cette couleur que j'appelle le Bleu de Tunis, nous enveloppe en permancence.

Avant de la quitter pour entrer dans le musée, je lui demande de m'expliquer les raisons de cette grève, forte de mes discussions politiques avec les différents chauffeurs de taxis jaunes durant mon séjour tunisien : car les langues se sont déliées depuis mon voyage précédent en 2009 sous Ben Ali ...La culture est menacée depuis la révolution et l'actuel "gouvernement" avec risque fort de privatisation des sites, ce qui signifie, perte de liberté, instrumentatilsation, chômage par licenciements du personnel. Un historien tunisien me confirme cette crainte avec " la macdonalisation de la culture antique"...


Lire la suite

Néron en images

15 Avril 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #Etude

images.jpg images--1-.jpg images--2-.jpg images--3-.jpg  images--4-.jpg  images--5-.jpg  images--6-.jpg  images--7-.jpg  images--8-.jpg images--10-.jpg  images--11-.jpg  Neron.gif Ustinov_Neron51_1.jpg Neron02.jpg neron.jpg

Lire la suite

Lysistrata, sur le festival MImésis à La Rochelle

14 Février 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

Les 25,26 et 27 mars 2014, sur le festival des Rencontres du jeune théâtre des lycées et de l'Université de La Rochelle, l'association "Les Chantiers du jeune théâtre" ( présidente Geneviève Moreau-Bucherie" proposera parmi les 9 représentations programmées pendant 3 jours,"Autour de Lysistrata et autres textes", par les étudiants de l'Atelier de Françoise Guillaumond ( Balein Cargo) " Arts de la rue".

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lysistrata

 

 

Qu'adviendrait-il des hommes si, un jour, les femmes s'emparaient du pouvoir ? Les Athéniens du Ve siècle n'hésitaient pas à répondre : la mort. C'est ce fantasme, ce cauchemar qu'Aristophane met en scène dans Lysistrata.

 

 Sur ce lien : lecture de la pièce publée aux Belles Lettres.

http://www.amazon.fr/Lysistrata-Aristophane/dp/286959769X

 

DSCN6382-001.JPG La "table" des pièces jouées sur cette troisième édition de MImésis.

41gSbk4cGXL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow--copie-1.jpg

 

 

25 mars 2014

REPRESENTATIONS Ouverture des portes 19h45

 

20h - 20h30

R1 – Valin 1 : « Cancrelat »

(20h30 – 20h45 Débat 

20h45 - 21h15

R 2 – Vieljeux:  « L'homme à la tête de chou »

(21h15 – 21h30 Débat 

21h30 – 22h00

R 3 - Université 1 : «  Mirage »

 

 

 

26 mars 2014

 

 

 

 

20h - 20h30

R 4 – Valin 2 : «  Lys Martagon »

(20h30 – 20h45 

20h45 - 21h15

R 5 – Dautet «  Pinocchio »

(21h15 – 21h30 

21h30 – 22h00

R 6 – Saint-Exupéry : « L'étrange voyage de Mr Jack: de Musset à Eluard »

 

 

 

27 mars 2014

 

 

 

 

20h15-20h45

R8- Valin 3: «  Cendrillon »

(20h45 – 21h Débat 

21h – 21h30

R7- Fénelon «  Jeu de planches »

(21h30 – 21h45 Débat 

21h45 – 22h15

R9– Université 2 « Autour de Lysistrata et autres textes »

(22h15 – 22h30 Débat 

 

Lire la suite

Autour de Néron, études, fictions, cinéma, théâtre ...

26 Août 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #Etude

Des livres:


5178NG72ZFL._AA200_.jpg Pierre Grimal, le roman de Néron.

 

41t88msKjkL._AA200_.jpg " La véritable histoire de Néron" publié aux Belles Lettres

 

51BIR2IdwSL._AA200_.jpg La BD de J. Martin, Alix et Néron !

 

du théâtre :  

"Néron", texte de Gabor RASSOV, mise en scène de Pierre Pradinas ( 1997) avec Denis Lavant dans le rôle de Néron. ( éditions du Chapeau Rouge)

http://theothea.com.free.fr/neron.htm

 

388923 3 Denis Lavant, interprète Néron.

 

neron03.jpg

 

"Britannicus" de Racine: tragédie XVII° siècle

http://www.tnp-villeurbanne.com/manifestation/britannicus

 

britannicus-2.jpg

 

" Poppéa": 

http://www.musicalavenue.fr/Critiques/Spectacle/Critique-Poppea-au-Theatre-du-Chatelet

 

Au Cinéma :  Péplum ( 1951) plusiuers versions de Quo Vadis au XX° siècle.

 

290px-Poster - Quo Vadis (1951) 01

 

TN_quo_vadis.jpg TN_Quo_Vadis_Jannings.jpg  TN_Quo_Vadis_Jerzy.jpg

 

Peter Ustinov dans le rôle de Néron: " Quo vadis"

 

Ustinov_Neron51_1.jpg

Lire la suite

Néron est de retour !

24 Août 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #Etude

 

Commentaires Néron/Suétone, texte 1 et 2. Neron

 

La suite de mon travail de traductions et commentaires de la vie des douze Césars : Néron de Suétone , dans les pages en face !

Sr ce lien : commentaire du texte 1: généalogie de Néron.

commentaire du texte 1.

 

 

Glaukôpis Athéna 

Lire la suite

Suétone, Vie des 12 Césars / Néron programme de Latin 2014

28 Mai 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #latin au programme

 Au programme de LATIN / Terminale en 2014 et 2015.

Cours de Geneviève Moreau-Bucherie.

SUETONE VIE DES DOUZE CESARS NERON: Juxtalinéaires et pistes de commentaires des textes ci-dessous: suivre les liens vers les PAGES concernées par cette étude. ( textes non chronologiques)

 

 

  Vies-Des-Douze-Cesars-Claude-Neron-Edition-Bilingue-Livre-8     

 

Vous trouverez sur les liens suivants, renvoyant aux "Pages" d'étude de l'oeuvre au programme:

- Suétone, vie et portée littéraire de son oeuvre.

- Analyse et plan du livre VI: Nero


texte 1 : Liber VI, 1."Néron et la lignée paternelle des Ahenobarbi - barbes rousses "!pistes de commentaire ( à suivre)

texte 2 : liber VI, 6 " Naissance de Néron, bons ou mauvais augures ?": pistes de commentaire ( à suivre)

Anecdote ( suite du texte 2) " Le bracelet de serpent"

Texte 3 : Liber XXIII, 3-7   " L'empoisonnement de Britannicus"


Puis sur les différentes icônes ci-dessous au fur et à mesure de l'étude des autres textes ( à suivre)


386887130_MML.jpg 847055629_MML.jpg 894765438_MML.jpg 248131150_MML.jpg

      TEXTE 2             TEXTE 3           TEXTE 4                TEXTE 5

     + Anecdote

Lire la suite

la concubine de Saint-Augustin, dans l'ombre de la lumière...

29 Avril 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

dans-l-ombre-de-la-lumiere-M102590.jpg Ou Confessions en creux de Saint-Augustin par Elyssa, sa compagne recréée par Claude Pujade-Renaud, comme un écho de la belle Didon de Carthage .

 

Elle a réellement existé. A réellement vécu quinze ans avec l'Augustin desConfessions (354-430), avant qu'il ne soit évêque d'Hippone et Père de l'Eglise ; du temps où il était beau, jeune et sexuellement ardent ; et manichéen encore, cette hérésie qui prône le Bien et le Mal comme principes fondateurs du monde... Elle lui a même fait un enfant, la concubine de Cartha­ge dont l'Histoire n'a pas retenu le nom ; un enfant qui mourra loin d'elle auprès de son père, à 17 ans. Il s'appelait Adeodatus. Elle, la maîtresse répudiée — Augustinus fut aussi un carriériste qui rêvait d'un opportun mariage —, se prénomme désormais Elissa sous la plume de Claude Pujade-Renaud.

Douée pour décrire et raconter les femmes, leur présence singulière au monde, leur rapport au temps, au corps, à la sensualité des choses, la romancière tisse aussi, via son héroïne, le tableau chahuté d'une époque de métamorphoses. Les dieux païens y disparaissent au profit du Dieu chrétien, les Barbares menacent l'hégémonie de Rome, les empires tombent et les certitudes volent ; Augustinus est hanté par l'inaccessible grâce. Et les hémorroïdes. Et la mère vampire : Monnica, l'horrible belle-doche. A vouloir témoigner au plus concret de l'existence d'Elissa, de sa douleur comme de sa renaissance, Claude Pujade-Renaud sombre parfois dans un prosaïsme laborieux par excès de bonnes intentions littéraires. Reste que cette plongée au cœur du Ve siècle romain, africain est passionnante et spirituelle odyssée.

 

Le 26/01/2013 - Mise à jour le 22/01/2013 à 15h56
Fabienne Pascaud - Telerama n° 3289

 

515Q7DR3RYL._SL500_AA300_-copie-1.jpg

Lire la suite

Le latin dans les littératures européennes

10 Mars 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

 

Le LATIN sur France-Inter !

Cécilia Suzzoni, présidente de l'ALLE ( Association le Latin dans les Littératures Européennes), membre du CA de "Reconstruire l'Ecole" parlera du LATIN sur FRANCE-INTER le 18 Mars dans l'émission de Jean Lebrun 

http://www.franceinter.fr/ personne-jean-lebrun

 

 

 

Lire la suite

L'Utilité de l'Inutile, Nuccio Ordine

23 Février 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

22510100438150M.gif

"Il n'est pas vrai_pas même en temps de crise_ que seul ce qui est source de profit soit utile; il existe dans les démocraties marchandes des savoirs réputés "inutiles" qui se révèlenet en réalité d'une extraordinaire utilité..."

 

Avec ce titre qui résonne ( et raisonne) comme un traité , un manifeste situationniste, un pamphlet aussi, Nuccio Ordine travaille en humaniste et croise sans cesse les réflexions de grands philosophes, d' écrivains consacrés,

antiques,anciens ,modernes , contemporains, pour nous livrer ce passionnant  petit livre rouge, que l'on a envie de toucher, d'ouvrir de garder "par devers soi" dirait Montaigne , de lire avec intérêt ! GMB

 

En ouvrant le petit livre rouge ... des chapitres numérotés comme des adages ou titrés comme des fables : 

1-Celui qui n'a pas n'est pas-4- Les petits poissons d'or du colonnel Buendia-9- Ovide: Rien de plus utile que les arts inutiles- 5- Dante et Pétrarque: la littérature ne doit pas être soumise au principe de rentabilité                -6- Aristote: le savoir n'a pas d'utilité pratique- 7- Pur théoricien ou  philosophe-roi ? les contradictions de Platon -9- Ovide : rien de plus utile que les Arts inutiles -11- Léopardi flâneur : le choix de l'inutile contre l'utilitarisme d'un siècle "orgueilleux, idiot"- 14-Garcia Lorca: il est imprudent de vivre sans la folie de la poésie-18-Eugène Ionesco: l'utile est un poids inutile- 19- Italo Calvino : ce qui est gratuit se révèle essentiel....

 

En fauilletant les pages, la toute première : incipit : "Dans un récit autobiographique, Vincenzo Padula_ un prêtre révolutionnaire qui a vécu dans un village de Calabre entre 1819 et 1893_ évoque la première leçon de vie qu'il ait reçue de sa famille, alors qu'il était encore jeune étudiant.

N'ayant pas donné de réponse satisfaisante à une question insidieuse de son père ( " comment se fait-il que, dans tous les alphabets, le A vienne en premier et le E en second ?"), le séminariste écoute avec une vive curiosité l'explication que lui propose alors son interlocuteur: " Dans notre malheureux monde, celui qui A EST, et celui qui n'A pas n'EST pas", ce pour quoi la lettre A précède toujours la lettre E. En outre, "dans la société civile",  ceux qui n'ont pas constituent la masse des consonnes, "parce qu'ils sont en consonance  avec la voix du riche et se conforment à ses actes, et qu'il est, lui, la voyelle, sans laquelle je doute pouvoir produire un son à partir d'une consonne".

 

      J'ai lu aussi de Nuccio Ordine :9782251444505_0.jpg " Les portraits de garcia Màrquez", La répétition et la différence.


Livre qui m'a inspiré ces notes de lectures: 

 

 

Ce petit livre édité pas les Belles Lettres, tient à la fois de la littérature et de l’art, et sa construction est riche de mises en abîmes du portait : portraits de Garcia Marquez en tant que modèle du peintre Franco Azzinari, portrait de Garcia Marquez le romancier par l’écrivain Nuccio Ordine, et l’écho saisissant entre le romancier et ses personnages compagnons de « soledad », ceux de Cent ans de Solitude .

C’est ainsi que nous lecteurs, nous laissons guider dans cette « galerie », par un exposé d’une grande clarté, au fil des 20 tableaux et leur correspondance symbolique avec les 20 sections du roman.

La magie tient au pouvoir de révélation de ces portraits, et l’émotion naît de l’enchaînement des tableaux et  plus intensément des  deux derniers, avec ce roman que Marquez lit et qui  va se refermer et, à la fin de la série, de l’écrivain adossé au grand fauteuil vert et méditatif, le regard tourné vers le haut après la lecture du dernier mot ?

«  Peut-être est-ce seulement quand ces dernières lignes fatidiques auront été lues que les 20 portraits de Gabriel Garcia Márquez pourront «  capturer » son image pour la confier définitivement à la mémoire ».

 

Geneviève Moreau-Bucherie


Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>