Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

la concubine de Saint-Augustin, dans l'ombre de la lumière...

29 Avril 2013 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

dans-l-ombre-de-la-lumiere-M102590.jpg Ou Confessions en creux de Saint-Augustin par Elyssa, sa compagne recréée par Claude Pujade-Renaud, comme un écho de la belle Didon de Carthage .

 

Elle a réellement existé. A réellement vécu quinze ans avec l'Augustin desConfessions (354-430), avant qu'il ne soit évêque d'Hippone et Père de l'Eglise ; du temps où il était beau, jeune et sexuellement ardent ; et manichéen encore, cette hérésie qui prône le Bien et le Mal comme principes fondateurs du monde... Elle lui a même fait un enfant, la concubine de Cartha­ge dont l'Histoire n'a pas retenu le nom ; un enfant qui mourra loin d'elle auprès de son père, à 17 ans. Il s'appelait Adeodatus. Elle, la maîtresse répudiée — Augustinus fut aussi un carriériste qui rêvait d'un opportun mariage —, se prénomme désormais Elissa sous la plume de Claude Pujade-Renaud.

Douée pour décrire et raconter les femmes, leur présence singulière au monde, leur rapport au temps, au corps, à la sensualité des choses, la romancière tisse aussi, via son héroïne, le tableau chahuté d'une époque de métamorphoses. Les dieux païens y disparaissent au profit du Dieu chrétien, les Barbares menacent l'hégémonie de Rome, les empires tombent et les certitudes volent ; Augustinus est hanté par l'inaccessible grâce. Et les hémorroïdes. Et la mère vampire : Monnica, l'horrible belle-doche. A vouloir témoigner au plus concret de l'existence d'Elissa, de sa douleur comme de sa renaissance, Claude Pujade-Renaud sombre parfois dans un prosaïsme laborieux par excès de bonnes intentions littéraires. Reste que cette plongée au cœur du Ve siècle romain, africain est passionnante et spirituelle odyssée.

 

Le 26/01/2013 - Mise à jour le 22/01/2013 à 15h56
Fabienne Pascaud - Telerama n° 3289

 

515Q7DR3RYL._SL500_AA300_-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article