Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Salamalecum !

20 Avril 2009 , Rédigé par athéna

Chers tous,
Un mail turquoise aux couleurs de la Tunisie pour vous envoyer ce message d'amitié et quelques photos que j'ai rapportées de l'Africa , à dos de tigre ou sur le chariot de Dionysos ?
Nous n'avons pas pu faire le " debriefing" à la fin du voyage, ( libre parole sur impressions de voyage ) j'ai eu pitié de vous, vous dormiez si bien, dans l'avion déjà, bercés par Didon !
Je vous remercie tous pour votre attitude, la "Dautet attitude " ? Nous sommes donc VENUS, en Tunisie, nous avons VU, mais nous avons VECU
, veni, vidi, vixi ! variante moderne de l'épopée ! Comme le disait avec humour l'un de vos parents au départ, notre guerre punique a été une petite guerre éclair, version "light" de celle de notre grand ami Hannibal ! merci Alexis de nous l'avoir fait revivre .
Nous n'avons pas perdu trop d'éléphants, à part Adeline qui a failli perdre le sien ! Mais le général G. a pu le retrouver dans une expédition  express en taxi jaune.
nous n'avons attrapé ni la peste , ni le choléra qui déciment  les grandes armées , pas même un rhume, et nous avons défié la Tourista, grâce à sidi-Raouf qui nous a protégés des mauvais génies avec sa main de Fatma et sa chanson " sidi mansour, ya baba!"               
J'ai étalé mon tapis berbère, dans ma bibliothèque, il a les couleurs des mosaïques, et le graphisme géométrique aussi , il est vrai que j'ai eu du mal à le faire entrer dans ma valise trop petite pour lui; j'aurais dû acheter un chameau ( pardon, un dromadaire!) pour le rapporter dans les règles de l'art , mais l'avion Didon, c'était pas mal non plus !
je garderai de ce voyage un souvenir magique, Zeus était avec nous, car tout s'est passé à merveille, et personne ne nous croira quand on parlera de tout cela, tout ce que nous avons fait en si peu de jours, presque jusqu'aux marches du désert, à El Jem !
Bonnes vacances à vous, slama !
Geneviève MB, alias Athéna.

Quand je ferme les yeux, je vois

Dionysos enfant chevauchant une tigresse docile,

Dionysos adolescent porté par un tigre,

Dionysos châtiant les pirates de la mer Tyrrhénienne,

Dionysos tenant en laisse un gecko au milieu d’un champ parsemé de feuilles de lierre et où se déroulent des combats d’animaux mettant aux prises sept ours, neuf sangliers et quinze zébus qui s’affrontent pêle-mêle dans des combats collectifs : les zébus se ruent sur les sangliers qui les pourchassent à leur tour, les ours chargent les zébus et au-dessus de la mêlée se dresse Dionysos, dompteur de tous les animaux.

Quand j’ouvre les yeux, je suis dans un bus, quelque part entre Kairouan et Hammamet, entre 17h30 et 18h30 (heure locale), et j’aperçois trois chiens marchant à la queue le chien, trois chiens blancs et rigoureusement identiques.

Puis, quelques kilomètres plus loin, à nouveau trois chiens, crème ceux-là ou caramel, marchant de même et de la même portée.

Et, juste avant Hammamet, trois quads à l’arrêt, preuve s’il en faut que nous ne sommes pas damnati ad bestias, « condamnés aux bêtes ».
Denis M.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cocotte 20/04/2009 17:37

Oh, ça donne envie. .. au prochain voyage, vous n'avez pas besoin d'une accompagnatrice supplémentaire ?