Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Marc Aurèle aux Belles Lettres .

18 Juin 2009 , Rédigé par athéna

  Textes réunis et commentés par Paméla Ramos, éditions Belles Lettres.

De Marc-Aurèle (121-180) l'Histoire retient surtout l'empereur philosophe, opposant bonté, raison et tempérance aux troubles d'un empire chancelant.
Fils adoptif d’Antonin le Pieux, fort d'une solide éducation, il prend le pouvoir tardivement, non sans appréhension. Partisan du peuple et du Sénat, il affrontera avec patience et endurance malgré une santé précaire, les prémisses des invasions barbares. Il subira la grande peste de 167, l'épreuve du partage du pouvoir, la trahison de son général Cassius, et le fanatisme chrétien, vivace et encore neuf.
Solitaire écrivant ses Pensées les soirs de campagne, Marc Aurèle ne renoncera jamais à la philosophie comme remède, comme lien universel ne souffrant aucune frontière, poursuivant un idéal d’unification des peuples en une Cité commune, régie par la raison.
Raillé par ses détracteurs pour son manque de dureté et de vigueur, encensé par son entourage pour ses qualités humaines exceptionnelles, il laissera à l’Empire romain un fils tyrannique et violent, Commode, qui s’empressera de piétiner les principes de son père.
L'Histoire auguste, Dion Cassius, Fronton, Eusèbe de Césarée ou encore Aurélius Victor, témoins et historiens antiques, nous dévoilent qui fut véritablement Marc Aurèle, entre pouvoir et réflexion.


 Statue équestre de Marc Aurèle, place du Capitole à Rome.
Lire la suite

THUBURBO MAJUS, Dossier réalisé par Marine et Fanny .

15 Juin 2009 , Rédigé par athéna

 C'est dans les Pages / Voyage en Tunisie Romaine, juste en face ...
Un dossier créatif et bien documenté à la fois,  qui imagine la même visite que la nôtre , mais par deux romains fictifs d'Afrique, à Thuburbo Majus, il y a de cela pas mal de temps...en 318 après J.C, et Carthage était déjà détruite...

Lire la suite