Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

Au programme : Phèdre de Sénèque : le portrait d'Hippolyte en 4 textes

Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #latin au programme

Au programme : Phèdre de Sénèque : le portrait  d'Hippolyte en 4 textes

Texte(s) 6 : Travail sur le personnage d'Hippolyte dans un groupement de textes:

1- Prologue : Hippolyte le chasseur ( voir texte 1)

2- Acte II, vers 483-525 : La vie selon la nature ou Hippolyte en "bon sauvage".

3- Acte II, vers 559-582 : "sed dux malorum femina" Hippolyte "caelebs" ou l'homme qui n'aimait pas les femmes.

4- Acte II, vers 792-828 : beauté d'Hippolyte en marbre de Paros, par le choeur ( page 351).

 Le personnage d’Hippolyte à travers les textes : 

 

2- Réf. : Acte II, vers 483-525 : Hippolyte par lui-même, la vie selon la nature : ou Hippolyte en "bon sauvage".

Vers 483- 493.

 

HIP. _ Non alia magis est vita libera

         _ Nulle vie n’est plus libre

et vitio carens

et dénuée de vice,

ritusque melius

(et) plus conforme

 quae priscos colat,

elle qui honore les anciens, ( au culte des anciens),

quam quae silvas amat,

que celle qui se plaît dans les forêts,

relictis moenibus.

loin des remparts ( s’éloignant des remparts )

Non avarae mentis furor

et la folie d’un esprit avide d’argent

illum inflammat

n’enflamme celui

qui se dicavit montium insontem jugis,

qui se voue , innocent, aux cîmes des montagnes,

non aura populi

ni la faveur populaire

et vulgus infidum bonis,

ni la foule infidèle aux vertus,

non pestilens invidia,

ni la funeste envie,

non fragilis favor,

ni l’insconstante sympathie,

non ille regno servit

il n’est d’ aucun roi l’esclave

 aut regno sequitur

ou d’aucun roi l’émule

imminens vanos honores

visant de vains honneurs

aut fluxas opes ; 

ou de périssables biens, ; ( litt «  qu’on laisse couler)

spei metusque liber,

délivré d’espoir et de craintes ( à la fois),

 haud illum niger edaxque livor

ce n’est pas lui que la noire et vorace envie

dente degeneri petit ;

mord de sa dent ignoble ;

 

Vers 494- 504.

 

novit nec

il ignore

scelera sita

les crimes établis

populos inter atque urbes sita

entre les gens , entre les villes

nec conscius , omnes strepitus pavet

et au courant de rien, il ne tremble pas au moindre bruit ( à tous les)

aut verba fingit ;

ni n’invente des mots ;

non quaerit tegi

il ne veut pas sous son toit

mille dives columnis

mille riches colonnes

nec suffigit auro multo trabes

ni ne plaque d’or massif ses poutres ,

insolens ;

insolent !

non cruor largus … inundat

un grand flot de sang n’inonde pas

pias aras,

de pieux autels, (= il n’inonde pas les pieux autels de…)

nec sparsi fruge boves nivei

ni, aspergés de farine, des bœufs blanc comme neige

sacra centena colla summittunt

ne soumettent ( au sacrifice)  leurs cent cous sacrés

sed rure vacuo potitur

mais il possède la vaste nature (campagne)

et innocuus errat.

et erre, libre, ( = en liberté)

aperto aethere.

sous un ciel ouvert.

Tantum  struxisse novit feris

Il ne sait tendre qu’aux fauves

callidas fraudes,

ses pièges rusés,

et niveo Iliso fovet

et baigne dans l’Ilisos limpide,

corpus fessus gravi labore ;

son corps fatigué d’un lourd labeur ;

 

vers 505- 514 ( A suivre)

 

nunc ille…legit

Tantôt il parcourt

ripam celeris Alphei,

la rive de l’Alphée rapide,

nunc metatur,

tantôt il arpente

nemoris alti densa loca

les endroits touffus du bois haut

ubi Lerna gelida

où la Lerne glacée

puro perlucet vado,

est transparente en son fond pur,

sedesque mutat ;

et change d’endroit ;

hinc aves querulae fremunt

là, les oiseaux plaintifs gazouillent

ramique percussi venti lene

et les branches frappées d’un vent léger

tremunt

tremblent

veteresque fagi.

et de vieux hêtres (aussi).

Juvit

Il se plaît

aut amnis vagi pressisse ripas,

(ou bien) à serrer de près les rives d’un torrent vagabond,

aut… leves duxisse somnos,

ou bien à  faire un doux somme

caespite nudo,

sur un gazon nu ( à même le gazon)

sive fons largus

soit qu’une large source

citas defundit undas,

fasse jaillir ses eaux

sive per flores novos fugiente

Soit que, en glissant entre les fleurs nouvelles,

 rivo

en un un fil d’eau

murmurat  dulcis sonus.

On  entende  un doux murmure. ( litt. un doux son murmure)

 

Vers 515- 525 ( fin)

Excussa silvis poma compescunt famem

Les fruits secoués ( d’un arbre) dans les forêts calment sa faim

et fraga vulsa

et des fraises ( délicatement) cueillies

parvis dumetis

dans les petits buissons

cibos facile ministrant.

Lui servent un repas facile.

Est impetus fugisse

C’est insctinctivement qu’il fuit

regios luxus procul :

loin du luxe des rois.

superbi…bibunt

pleins d’orgueil ils boivent

sollicito auro ;

dans l’or ( en )  tremblant ; ( noter l’hypallage : ce sont les rois qui tremblent de peur  «  sollicito » et non l’or )

quam juvat nuda manu

qu’il est doux, à main nue

captasse fontem :

de puiser l’eau d’une source :

certior somnus premit

un meilleur sommeil s’empare

secura membra

de ses membres tranquilles

versantem duro toro.

 quand il couche sur un lit dur. (à la dure)

Non quaerit cubili

Il ne tire pas ses plans

 in recessu furta et obscuro improbus

comme un voleur dans un repaire obscur

seque multiplici domo recondit 

et qui se cache de refuge en refuge

timens :

 de peur (d’être arrêté) :

aethera ac lucem petit

(mais) lui, cherche l’air et la lumière

et teste caelo vivit.

et vit avec le ciel comme témoin .

 

3- Réf. Acte II, vers 559-582 : "sed dux malorum femina" Hippolyte , l'homme qui n'aimait pas les femmes !

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0