Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"NAVIGARE NECESSE EST"

"Winnie ille Pu", ou Winnie l'ourson traduit en latin....

29 Décembre 2014 , Rédigé par Glaukopis Athéna Publié dans #AGENDA

"Winnie ille Pu", ou Winnie l'ourson traduit en latin....

WINNIE ILLE PU !

Alexander Lenard, voyant que ses élèves rechignaient un peu à étudier le latin, entreprit pour eux de traduire Winnie-the-Pooh d'Alan Alexander Milne. Publié de manière confidentielle en 1958, Winnie ille Pu connut pourtant un succès phénoménal au point qu'il reste le seul ouvrage en latin à être entré dans la liste des best-sellers du New-York Times !
Loin des clichés des dessins animés, on découvre dans ces pages la fantaisie et la poésie d’un trésor de la littérature pour enfants et dont on propose ici la première édition française intégrale.

Christopher Robin et son fameux ourson Winnie, Ticochon, Hibou, Lapin, Hi-Han, Kangou et Rou, et tous les autres animaux vivent des aventures incroyables et s’expriment dans un latin drôlement impeccable que les débutants ou les savants, les petits ou les grands ne manqueront pas de savourer.

 

 

 

Chapître premier" Quo in capite nobis ostentantur Winnie ille Pu atque apes nonnullae et incipiunt fabulae"...

"Où l'on nous présente Winnie le Pfou et des abeilles, et où les histoires commencent"...

 

Texte latin :

Ecce Eduardus ursus scalis nunc tump-tump-tump occipite gradus pulsante post  Christophorum Robinum descendens. Est quod sciat unus et solus modus gradibus descenderidi, nonnumquam autem sentit, etiam alterum modum exstare, dummodo pulsationibus desinere et de eo modo meditari possit .

Deinde censet alios modos non esse; En, nunc ipse in imo est, vobis ostentari paratus, Winnie ille Pu.

Texte français :

Voici Edouard Ourson qui descend en ce moment même les marches- boum, boum, boum - sur l'arrière de sa tête, juste derrière Christopher Robin. A sa connaissance, c'est la seule façon de descendre les escaliers, même si de temps en temps il a le sentiment qu'il en existe certainement une autre, s'il pouvait seulement s'arrêter un instant de cogner et y penser.

Et puis de temps en temps, il a le sentiment qu'il n'y a probablement aucune autre façon de descendre. Cela dit, le voici arrivé en bas, et fin prêt à vous être présenté, Winnie le pfou.

Et sur le lien ci-dessus ( Belles Lettres), lisez le chapitre III dans son intégralité en bilingue latin-français...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article